CITAL Des femmes et des hommes au cœur des métiers ferroviaires

Couvertures médiatiques

Annaba : une dynamique économique fondée sur une approche intégrée, cohérente et multisectorielle

placeholder

Annaba : une dynamique économique fondée sur une approche intégrée, cohérente et multisectorielle

ANNABA - La wilaya d’Annaba, aux atouts touristiques considérables, est parvenue à impulser une dynamique de développement tous azimuts, fondée sur une approche intégrée, cohérente et multisectorielle.

Cette wilaya de 655.000 habitants, située dans le nord-est du pays, où le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, effectuera mercredi une visite de travail, a d’abord associé son nom, du fait de la présence du complexe sidérurgique d’El Hadjar, à l’industrie lourde en Algérie.

Cela n’a pas détourné cette région côtière de ses autres potentialités, touristiques notamment, qui constituent, dans un contexte marqué par les facilitations de l’Etat à l’acte d’investir utile, un authentique terreau à même de promouvoir l’investissement créateur de richesses et d’emplois.

Outre le défi résolument engagé de réhabiliter le fleuron de l’industrie sidérurgique nationale, à la suite de la réappropriation par l’Etat de l’ensemble des actions du complexe d’El Hadjar, et un investissement d’un milliard de dollars pour porter sa production à plus de 2 millions tonnes/an d’acier liquide dès 2017, le tissu industriel de la wilaya d’Annaba s’est consolidé par une nouvelle usine d’assemblage et d’entretien de rames de tramway, la Cital.

Cette unité reflète une orientation stratégique visant à favoriser l’émergence d’un pôle industriel orienté vers les activités ferroviaires et la dynamisation des petites activités industrielles de sous-traitance (pièces de rechange, équipements plastiques et métalliques) de sorte à augmenter le taux d’intégration et répondre aux exigences du fonctionnement des centres d’entretien de Cital.

Fruit d’un partenariat algéro-français, Cital a été inauguré en mai 2015 et a livré sa première commande de 30 rames en septembre dernier. Sa capacité est de quatre rames par mois destinées à la couverture des besoins du marché national.

Un plan d’urgence d’aménagement et de réhabilitation des zones industrielles et la création de nouvelles aires industrielles ont été engagés dans cette perspective par les services de la wilaya. C’est ainsi qu’un parc industriel de 523 hectares a été lancé en chantier à Ain Berda pour constituer, avec la zone industrielle de Berrahal, "la locomotive" de la relance des petites et moyennes entreprises et de la diversification économique.

Dans la même optique, des actions de réaménagement de cinq (5) zones industrielles et de huit (8) zones d’activités qui accueillent au total 166 unités, ont été engagées permettant la densification de l’éclairage public dans ces espaces, désormais assuré à 98 %. La rénovation des chaussées y est actuellement menée, parallèlement à la promotion des services fournis sur ces sites industriels.

L’investissement touristique intégré constitue l’autre orientation de la wilaya d’Annaba. La "Coquette" sera ainsi dotée d’un "couloir touristique" allant de la nouvelle aérogare jusqu’à la gare maritime projetée au port d’Annaba, qui devra contenir des aires de loisirs, de détente, de shopping et autres services divers de "qualité professionnelle".

Le challenge à relever sera de booster les investissements dans les cinq zones d’expansion touristique (ZET) qui totalisent une offre foncière de 2.335 hectares s’étendant de Chetaïbi vers Seraïdi, Sidi Salem et la corniche annabie. Pour y parvenir, les efforts ont été dirigés vers la réhabilitation et la mise à niveau des entrées de la ville, la création d’échangeurs, de voies de contournement et de parkings ainsi que vers la mise en place de modes modernes de gestion de l’environnement urbain.

Par ailleurs, pour une meilleure répartition spéciale de la population dont 40 % sont concentrés au chef-lieu de wilaya, de nouveaux pôles urbains ont été lancés à Bouzaâroura (El Bouni), à Kalitoussa (Berrahal) et à Ain Djebara parallèlement au mégaprojet du nouveau pôle urbain intégré de Draâ Errich, conçue comme un grand pôle urbain présentant toutes les caractéristiques d’une cité moderne, intégrée et homogène.

Sur les 50.000 logements qui y sont projetés (soit le quart de la totalité du programme d’habitat de la wilaya), 12.317 unités ont été effectivement mises sen chantier dont 6.817 logements chapeautés par l’Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) et 5.200 par l’Agence nationale d’amélioration et de développement du logement (AADL).

Pour résorber l’habitat précaire qui défigure les paysages urbains de la wilaya, il est prévu, au cours du 1er semestre 201, la distribution de 12.000 logements neufs dont la moitié dans la ville d’Annaba.